top of page
Rechercher
  • Charlotte Vilmant

LA RECONVERSION : UN PROJET DE FAMILLE


La reconversion : l'issue d'un long processus de réflexion


Une reconversion n'est jamais un acte neutre. Pour commencer, la décision de se reconvertir est souvent issue de moments douloureux, d'une longue introspection. Puis, pour identifier la voie vers laquelle on veut s'orienter il faut souvent passer par un bilan de compétences, un outil puissant de prise de recul sur 3 mois. Tout ce travail vous change et vous suit jusque dans votre foyer.


Une fois le projet professionnel identifié et la décision de se lancer prise, vous sortez d'une zone de flou pour rentrer dans une autre. Car en effet, même si vous savez vers où vous souhaitez aller, le chemin va transformer votre quotidien et donc celui de vos proches.


Reconversion, reprise d'études et entreprenariat : accepter l'incertitude


En ce qui me concerne, j'ai décidé de reprendre des études de psychologie, c'est à dire 4 ans d'études. Ce n'est pas rien. Je passais donc d'un travail en CDI plutôt bien rémunéré à l'incertitude absolue, car la seule chose dont j'étais certaine, c'était que pour pouvoir reprendre mes études, il me fallait un revenu, un planning flexible et surtout une activité qui ait du sens pour moi et ma reconversion. L'entreprenariat s'est donc présenté comme une option adaptée. Mais pour autant, avais-je l'âme d'une entrepreneuse ? étais-je capable de me développer ? Cette voie a ouvert beaucoup de questions, sans réponse toute faite. Mes revenus sont devenus irréguliers voir imprévisibles et je devais apprendre à me vendre, mon gros point faible.


Le soutien de la sphère privée, un atout redoutable


Par ailleurs, j'ai réalisé pendant mes études que le seul moyen que j'obtienne mon diplôme était l'implication de mon conjoint dans ma reconversion. Car oui, au départ ce n'était que mon projet, mon choix, nous n'avions pas mesurer les conséquences d'une telle décision. Mais en réalité, c'est parce qu'il a posé des congés et gérer les enfants lors de mes absences ou de mes révisions que j'ai pu passer mes examens et obtenir ma licence. C'est aprce qu'il m'a soutenu moralement et était prêt à ce qu'on vive un temps sur son salaire que j'ai pu oser devenir indépendante. Son adhésion et sa flexibilité face aux contraintes de ma reconversion ont été indispensable pour pouvoir mener mon projet de reconversion.


Que ce soit d'un point de vue organisationnel, émotionnel ou financier, ma reconversion impacte mon conjoint et ma famille. J'ai besoin d'eux et de leur implication pour réussir. Ce projet que je pensais personnel est en réalité collectif.


Des exemples comme le mien, il y en a plein. Il y a 3 exemple de mon entourage que j'ai envie de vous partager :

  • G. est passé d'ingénieur aérospacial à maraîcher --> impact sur les horaires, le rythme familial ainsi que le niveau de vie

  • S. est passée de kiné à sociologue --> reprise d'étude demandant au conjoint de gérer le foyer certaines périodes, soutien psychologique

  • A. est passée de commerciale à gérante d'un magasin vrac --> impact sur les horaires de travail, notamment le weekend, et le niveau de vie


A chacun ses besoins, il n'y a pas de recette toute faite


Bien entendu, il y a des parcours de reconversion plus simple, sans reprise de formation, ou avec des formations courtes, ou impliquant des changements mineurs de vie. Mais on le découvre parfois que sur le tard, et s'assurer du soutien de son couple ou de sa famille avant de se lancer dans l'aventure ne peut être que bénéfique. Par ailleurs, il est bon de se rappeler que toute reconversion, même lorsqu'elle semble radicale, est issue d'un long processus interne, à tel point que pour la personne concernée, la reconversion choisie semble s'inscrire dans la suite logique de son parcours de vie.

8 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page