top of page
Rechercher
  • Charlotte Vilmant

FRONTIERE VIE PRO - VIE PERSO, QUAND TOUT DEBORDE

Votre vie pro déborde sur votre vie de famille? Vos contraintes familiales piétines sur votre temps de travail ? L'équilibre vie pro - vie perso n'est pas seulement un sujet à la mode. C'est un sujet étudié en psychologie du travail à travers le rapport au travail et au hors travail. Plusieurs approches existent, aujourd'hui je vais vous parler de l'approche de la perméabilité.





Cette approche étudie la conciliation entre la sphère privée et la sphère professionnelle, et donc la frontière entre les deux.


La séparation vie pro / vie perso


Il existe 3 types de frontières séparant la sphère privée et la sphère professionnelle:


- la frontière spaciale : le lieu géographique du travail est différent de celui de la vie de famille


- la frontière temporelle : les moments de temps de travail sont différents des moments de vie en famille


- la frontière psychologique : adaptation des émotions, attitudes, comportements selon la sphère dans laquelle on se trouve, pro ou privé.



Une séparation plus ou moins perméable


Pour chacune de ces frontières, il peut y avoir différents niveau de perméabilité. Par exemple le téléptravail rend la frontière spaciale fortement perméable. Le fait de travailler en soirée ou les weekend, montre une frontière temporelle perméable et lorsque les émotions liées au travail déborde sur la vie de famille, par exemple le stress, la frontière psychologique est elle aussi fortement perméabilisée. Il faut donc réguler cette perméabilité.


Deux stratégies sont identifiées :


-la segmentation, qui maintient une frontière rigide (ne jamais répondre aux mails après 18h, laisser son ordinateur et son stress au bureau, etc.)


- l'intégration, qui permet une frontière souple et flexible (lire ses mails le dimanche soir, rentrer tôt du travail pour profiter de sa famille et rouvrir son ordinateur à 21h pour finir sa ^présentation, etc.)



Etre acteur de son temps de travail


La mauvaise nouvelle c'est qu'il n'y a pas une stratégie toute faite qui serait la bonne. La bonne nouvelle, c'est qu'il nous revient à chacun d'adapter notre stratégie de façon plus ou moins rigide selon notre fonctionnement, nos besoins et nos moments de vie. Nous ne sommes donc pas obligé de subir les contraintes. Nous pouvons être acteurs de leur gestion en définissant des espaces et des temps spécifiques au travail, et les adapter régulièrement. Si vous rencontrez des difficultés à le faire par vous même, pensez au coaching. Un coach peut vous aider à définir votre frontière selon différents scénarii .





12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commenti


bottom of page